Suivez-nous sur les réseaux sociaux   

Mes conseils aux jeunes diplômés

Linkedin Actualités a réalisé un baromètre sur les jeunes diplômés et dans ce cadre m’a sollicitée afin d’apporter quelques conseils aux jeunes en recherche de leur premier emploi. Il m’a semblé intéressant de partager avec vous mes réponses apportées aux questions du journaliste :

 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes diplômés qui cherchent actuellement leur premier emploi? 

Les jeunes diplômés qui cherchent actuellement leur premier emploi sont dans une situation particulièrement délicate : ils viennent de vivre plus d’une année de crise sanitaire ayant des répercussions sur la santé mentale et sur le moral des gens… ainsi que sur l’économie.

 

Pour autant, cette crise économique n’implique pas nécessairement de prendre le premier job venu. Je leur dirais donc de bien déterminer ce qu’ils veulent et ce qu’ils ne veulent pas en termes de structures, de métiers, de missions, de périmètre géographique, mais aussi de valeurs…De là vont découler le CV, le profil Linkedin et la recherche d’emploi. Il s’agit autant de répondre à des offres d’emploi via les différentes plateformes et sites que de se constituer un réseau pour trouver l’emploi que l’on souhaite. Les jeunes diplômés sont souvent réticents à la démarche réseau mais quand ils l’appliquent en mobilisant leur famille, leurs amis, leurs anciens maîtres de stage, les alumni, les connaissances de leurs proches…, ils voient bien tout son effet démultiplicateur. 

 

Quand ils ont un entretien que ce soit dans le cadre du réseau ou d’une offre d’emploi, j’insisterais vivement sur l’importance de bien le préparer. Cela implique de préparer soigneusement son pitch (qui doit être cohérent et inclure non seulement son parcours scolaire mais aussi ses stages, ses engagements…), de se renseigner de façon précise sur l’entreprise et  l’interlocuteur (les généralités et les banalités sont à proscrire), de réfléchir aux questions à poser, d’anticiper les questions « piège » qu’on risque de lui poser et en dernier lieu d’organiser des simulations de l’entretien d’abord seul puis avec des gens de confiance qui pourront lui faire un retour constructif.

 

Avec la crise, devraient-ils revoir leurs ambitions à la baisse, ou changer leur stratégie de recherche d’emploi?

Il faut rester pragmatique. Si au bout d’un certain temps (ce temps dépend de chacun), les jeunes diplômés n’ont pas décroché l’emploi qu’ils souhaitent, ils doivent remettre en question la façon d’atteindre la cible qu’ils s’étaient fixé. Je ne dis pas de revoir la cible mais plutôt le chemin pour y parvenir. Je ne dis pas de se diriger vers un job alimentaire qui ne plaît pas vraiment mais de chercher un job qui les rapproche de leur cible initiale.

 

S’ils voulaient travailler, par exemple, dans une entreprise proche de chez eux, dans un domaine bien précis, avec un certain niveau de salaire, ils devraient revoir la temporalité pour atteindre cet objectif et commencer peut-être par regarder dans une autre région, un autre domaine proche du leur, revoir leur niveau de salaire…

 

S’ils ont surtout répondu à des annonces, il serait temps d’activer et de développer le réseau.

 

Ce qui est important, c’est d’avoir une première expérience et de sortir du statut de jeune diplômé tout en conservant ses chances d’atteindre la cible initiale à moyen terme.

 

 

Cabinet d’accompagnement en orientation scolaire pour les jeunes girondins.
Coaching à partir de la 3ème jusqu’à l’entrée dans la vie professionnelle.

© 2017 Euodos.
1 allée des roses, 33170 GRADIGNAN
Bus ligne 8 Arrêt Bobet
Possibilité de se garer devant le cabinet